Présentation d'un colloque International, Interculturel et Interconvictionnel

"Cohésion sociale dans une Europe multiculturelle: rôle et impact des courants de pensée et des religions"

Intervention à l’audition des ONG du 5 octobre 2006 de François Becker,

co-secrétaire du Réseau Européen Eglise et Libertés, coordinateur du projet;

f.becker@noos.fr

 

Nous sommes nombreux à avoir observé que la diversité des cultures et des convictions religieuses ou philosophiques pouvait être un facteur de dissociation sociale. L'actualité se charge, hélas, de nous le rappeler périodiquement. Nous avons aussi constaté que de nombreuses instances responsables au niveau européen s'intéressent au dialogue interreligieux et interculturel, mais que la  plupart du temps, ces dialogues ne sont établis qu'avec les hiérarchies.

 

Ces observations et ces constatations ont amené des associations humanistes regroupées dans l'Union Humaniste Internationale et la Fédération Humaniste Européenne, des associations laïques regroupées au sein de la Ligue Internationale de l’Enseignement et de la Culture, des associations de conviction chrétienne regroupées dans le Réseau Européen Eglise et Libertés, des associations de culture musulmane, telle le Manifeste des Libertés et des associations de culture juive, telle le Cercle Gaston Crémieux à se réunir et se concerter depuis plus de six mois pour montrer, exemples et témoignages à l'appui, que

- les différents courants de pensée et les religions peuvent contribuer efficacement à la réalisation d'une société cohésive si certaines conditions à examiner sont réunies,

- de nombreuses ONG constituées d'hommes et de femmes de différentes convictions religieuses ou philosophiques apportent déjà une contribution originale à la construction d'une société cohésive.

 

Pour ce faire, ces ONG proposent d'organiser un colloque international, interculturel et interconvictionnel[1] sur le thème : "Cohésion sociale dans une Europe multiculturelle: rôle et impact des courants de pensée et des religions ". Ce colloque a pour objectifs:

1) de réaliser une réflexion aussi constructive que possible, fruit d'un dialogue entre citoyens et citoyennes de convictions religieuses ou philosophiques différentes (et non entre communautés), sur ce que peuvent et doivent apporter les différents courants de pensée et les religions pour réaliser en Europe une société cohésive qui s'enrichisse de ses différentes cultures, de ses différents courants de pensée et de ses différentes convictions religieuses. Il s'agit de faire s'exprimer les gens.

2) de réaliser cette réflexion à partir d'exemples et de réalisations concrètes d'ONG ayant généré localement une cohésion sociale en brisant les barrières culturelles, les barrières sociales, les barrières convictionnelles, particulièrement importantes dans une société où les immigrants apportent des convictions religieuses, philosophiques et culturelles différentes.

3) de permettre une démarche démocratique permettant à des hommes et des femmes de différentes convictions de se faire entendre et de contribuer à la réflexion grâce à  leur savoir-faire.

4) d’envisager éventuellement ce qu'ensemble nous pouvons faire concrètement pour favoriser la cohésion sociale.

 

En conclusion, le colloque voudrait pouvoir contribuer à changer les mentalités et à expliciter les fondements et les valeurs sur lesquels s'appuient les démarches et les actions exposées, valeurs qui transcendent en quelque sorte les communautés de conviction car largement partagées. Cette explicitation contribuera, je l'espère, à la construction de la cohésion sociale, à la réflexion sur les conditions de cette construction et à l'identification des processus mis ou à mettre en oeuvre pour atteindre la cohésion sociale, en s'enrichissant de nos diversités, dans un esprit d'ouverture réciproque, dans la liberté, l'humilité, la solidarité, la responsabilité, l'égalité des genres et dans le respect des droits humains.

 

Ce colloque aura lieu au Palais de l'Europe le mercredi 3 octobre 2007 après la session des ONG pour qu'elles puissent y participer et le jeudi 4 octobre 2007. Il comprendra en outre une séance publique le mercredi à 20h30.  Ce colloque entre dans les préoccupations de la DG4 que Madame Gabriella Battaini-Dragoni vient de nous présenter et en particulier dans l'esprit de la préparation du livre blanc de la culture pour laquelle nos ONG sont conviées à contribuer. Il entre aussi dans la démarche de la DG3 et particulièrement dans celle du Forum que cette Direction Générale organise les 8, 9 et10 novembre prochains sur le thème: Quelle cohésion sociale dans une Europe multiculturelle? qui vient de nous être présenté par Madame Gilda Farrell.

 

En accord avec notre Présidente et les Présidents des Regroupements concernés, toutes les ONG intéressées sont invitées à se joindre aux ONG qui ont lancé ce projet dans le cadre d'un groupe de travail inter-regroupement afin de préparer et organiser ce colloque. Une réunion de ce groupe de travail est déjà programmée lors de la session de janvier 2007. Toutes celles et tous ceux qui veulent contribuer au travail avant cette réunion sont invités à me contacter.



[1] Ce néologisme a été introduit pour bien montrer que le colloque veut prendre en compte toutes les convictions, qu’elles soient religieuses ou pas.